gruyeresuisse

07/11/2020

Christian-Edziré Déquesnes : Rimbaud l'irrécupérable

Dequesnes 3.jpgChristian-Edziré nous ramène à Rimbaud dans son livre enrichi de textes méconnus du poète surdoué à la tête chaude. Elle porte en elle le firmament et l'insubordination. S'y greffe la question de l'élan : des lamelles de la mémoire, du plus profond de la gorge puis de l’écartèlement d'une bouche hurlante se crachent des scansions inconnues à la figure de la littérature trop ronde.

Déquesnes.jpgCe qui ne veut pas dire que pour Rimbaud les mots s'apprivoisent : ils parlent par leur trou ou en les faisant sauter à la corde dans une cour abandonnée. Les mains du poète ne tirent pas les ficelles de leurs marionnettes. Sinon pour faire des noeuds là où le monde s’articule en une immense phrase errante. Et ce, dans le souffle jeté au soleil pour abolir l’ombre du dedans.

 

Dequesnes.pngCertes les éclats d'une telle parole solaire échappe à notre horizon, mais Déquesnes rappelle , qu' ici et ailleurs - Bob Dylan compris- chacun se nourrit aux fruits verts de l'Orphée de Charleville. Ressuscitant de sa propre agonie, Rimbaud écarte la poésie de toute lumière fictive. Où chercher au fil de ces heures nos espérances perdues, nos passions égarées sinon dans une telle œuvre ? Mais son corp(u)s ne peut s'apprivoiser même si beaucoup de présumés savants l'empruntent - souvent mal. Et Déquesnes déblaie l'image du poète de ses scories surannées pour préserver le mythe inaliénable de qu'il fut et qu'il demeure : irrécupérable.

Jean-Paul Gavard-Perret

Edziré-Déquesnes, "Arthur Rimbaud. Un effaré en Douai", Editions Aux robes de Rimbaud, Douai, 2020

06/11/2020

Antoine d'Agata et Francis Bacon : errance et persécution

dagata2.jpg"La première exposition de peintre que j’ai visitée est une rétrospective de Bacon au MoMA en 1989. Ce fut un choc dont je ne me suis toujours pas remis." écrit Antoine d'Agata. Et cette éditions rassemble 27 de ses photographies et 25 œuvres graphiques de Francis Bacon en un double livre qui établit un écho et un parallèle entre les deux. Ils peuvent ainsi se regarder en face à face pour créer un parfait dialogue.

dagata3.jpgChez Bacon, le corps est toujours souffrant dans sa viande torturée qui parfois est remplacée par celle de la bête soumis au martyr le tout entre horreur et compassion.

dagata.jpgEt d'Agata s'est immergé dans cet univers pour l'érotiser - même s'il l'était déjà - afin de le pousser à bout là où les êtres tentent seuls ou à deux de sacraliser non sans violence les affres de l'amour ou de la solitude.

Une certaine animalité des rapports sexuels est présente selon le "devenir chien" dont parlait Deleuze à propos de Bacon. Les partenaires semblent en lutte pour exister entre abus et consentement plus ou moins forcés et que souligne le texte de Perrine Le Querrec. Elle retrouve là des artistes qui lui sont chers ainsi que  des thèmes de prédilection : errance, marginalité; violence envers les femmes et prostitution.

Jean-Paul Gavard-Perret

The Eyes Publishing : Francis Bacon / Antoine d’Agata, Édition de Vincent Marcilhacy et Véronique Prugnaud, The Eyes Puvlishing, testes de Perrine Le Querrec et Léa Bismuth,, 2020, 96 p, 45 E.

03/11/2020

Gabriela Chicherio «Inspired by Switzerland» - artistes helvétiques à Moscou et à Lausanne

Chicherio.pngLa designer et curatrice suisse Gabriela Chicherio a profité de son séjour de résidence à Moscou en 2019 pour réfléchir sur la question de l’héritage visuel. Pour elle - et non sans raison - l'idée du design est façonnée par l’histoire et la culture. Dès lors «Inspired by Switzerland», permet de découvrir des œuvres d’artistes suisses de la jeune génération à Moscou et à Lausanne.

Design Chicherio.jpgDiplômée de l'ECAL de Lausanne; Gabriela Chicherio crée des objets pensés de manière fonctionnelle en incorporant la beauté de la forme. Ligne Roset a intègré dans sa collection son entonnoir ''Ypsi'', créé pendant ses études et plus tard sa collection de luminaires ''Amis de Jean" a suivi.  L'artiste s'est établie à Zurich et après plusieurs années de collaboration au Studio Beat Karrer et d'enseignement à la ZHdK , elle y a fondé son propre bureau de design.

Design 2.jpgL'exposition est soutenue par Pro Helvetia qui depuis 2017 favorise des échanges entre la Suisse et la Russie par le biais de son bureau de liaison à Moscou afin de diffuser la culture suisse dans le monde. Le programme interdisciplinaire est placé sur diverses disciplines dont le design et les arts visuels. L'exposition présente 12 projets d'artistes designers émergeants. Dimitri Bähler, Gabriela Chicherio, Fritz Jakob Gräber, Laure Gremion, Valentina Labitzke, Bertille Laguet, Adrien Rovero, Fabio Rutishauser, Solá Solá Studios, Sibylle Stöckli, Nora Wagner, Robert Adrian Wettstein. Diverses sources d'inspiration - kitsch ou plus classiques, populaires ou sophistiquées- montrent comment les processus de design peuvent être appliqués. Preuve que la Suisse inspire de plus en plus par ses créations.

Jean-Paul Gavard-Perret

« Inspired by Switzerland », Exposition Lausanne et Moscou. DesignDays2020 , Galerie Viceversa, Lausanne, du 5 au 15 Novembre 2020.