gruyeresuisse

28/05/2021

Véronique Caye ou le refus du miroir aux alouettes

Caye 1.jpgVéronique Caye, "Horizon", Analix Forever, Chene-Bourg, 2-30 mai 2021
 
Véronique Caye  a filmé - pour "Horizon" - "son" océan  pendant l’année 2020, tous les jours à la même heure. A la symphonie de vagues se mêle une série de vidéos que l’artiste conçoit comme un carnet de bord, des poèmes visuels filmés. Cela devient une suite d'expérimentation à la recherche de l'artiste elle-même et l’accueil de l’autre.
 
Caye 4.jpgVéronique Caye se rassemble autour de l'obsession de la "vera icona",  qui devient le "vrai" en une stratégie d'un hors scène plus que d'un hors lieu.  Dès lors l’image n'est plus reflet ou simulacre au moment où la créatrice montre pour la première fois ses travaux plastiques dans une exposition personnelle.
 
Caye 3.jpgElle propose de franchir la frontière de l’intime comme du paysage sans chercher à romantiser ses images.  Cela touche à notre plaisir, à notre jouissance et, en conséquence, à nos possibilités d’angoisse puisque nos certitudes se voient interpellées par cette traversée.  C’est pourquoi chaque vidéo devient un passage vital par où, s’engendre le secret d’une vie soudain révélée même si le secret en demeure hermétique.  
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

En marge de l'exposition deux livres sont publiés par Hématomes Éditions : "Vera Icona, Abécédaire de l’image scène", le premier livre de Véronique Caye sur son travail et "Horizon Véronique Caye" de Paul Ardenne et Barbara Polla qui prolonge son approche.

Commentaires

Puisque Barbara Polla est aussi proche de Véronique Caye l'expo HORIZON est certainement prodigieuse . Viva " Vera Icona " .

Écrit par : Villeneuve | 31/05/2021

Les commentaires sont fermés.