gruyeresuisse

15/05/2021

Domaines de la lutte de Mathieu Bernard-Raymond

Bernard.jpgMathieu Bernard-Raymond, "Domaine", Galerie Heinzer Resler, Lausanne, du 20 mai au 3 juillet 2021

Mathieu Bernard-Reymond est un photographe franco-suisse. Il vit et travaille à Lausanne et est diplômé de l'Institut d'études politiques de Grenoble. Ses études devaient le mener vers le journalisme mais il a bifurqué. Il manipule l'image pour construire une poétique étrange et renouveler les codes visuels de la photographie.  Utilisant avec maestria la technologie numérique et sur une base classique et rigoureuse propre à une "leçon" de photographie contemporaine de paysage, il met en scène de petits événements impossibles.
 
Bernard 2.jpgAvec ses multiples prises, assemblées numériquement, il analyse le comportement humain dans l'espace, en reconstruisant les traces de la présence, des déplacements, des relations interpersonnelles. Ses images, qui font à tous l'effet de véritables photographies, jouent sur le concept du temps et de l'espace, soulignant l'ambiguïté originelle de la représentation de la réalité et en abordant la question du paysage entre réalité et d'imagination.
 
Bernard 3.jpgFace au sacré accordé aux images il propose une déviance en une série d’images dans l’image en faisant tout entrer dans sa propre grille d’interprétation et son langage. Piétinant les visions des grands maîtres il devient l’âne de ces Buridan : il s’amuse tout en donnant de subtiles leçons d’interprétation pour transformer la notion même de représentation.  Son travail dessine les contours de montages face à la réalité à laquelle il propose une alternative, une vision personnelle    souvent à l'aide de surimpressions afin de mixer des événements différents et contradictoires et pour livrer une sélection onirique. Au besoin il utilise des courbes d’investissement, des taux, des données chiffrées pour fabriquer des constructions dont le rôle est autant politique que plastique.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Mathieu Bernard-Raymond a publié deux monographies : "Vous êtes ici, Actes Sud (2003) et "TV", Hatje Cantz (2008).

Les commentaires sont fermés.