gruyeresuisse

29/04/2021

Carbonara - Philippe Favier

Favier.jpgPhilippe Favier, "Carbones", Wilde, Genève, du 6 mai au 26 juin 2021.

Cette exposition fait suite à celle chez Bernard Chauveau de Paris où Philippe Favier  présenta en 2019  un ensemble de dessins inédits réalisés au papier carbone. Cette série marque un tournant important dans sa pratique avec un retour à la ligne et au dessin. 

Favier 2.jpgL'ensemble permet à l’artiste une remise à plat de son style et de sa pratique afin de créer des formes épurées. Le papier carbone permet – plus que tout autre procédé - de travailler en aveugle, de dessiner sans savoir ce qui est produit.  Seul le poids de la main, son geste laconique ou ample proposent des dérives que l’artiste doit intégrer en jouant avec à la fois pour mieux réapprendre son art tout en se laissant surprendre par ce qui advient.

Favier 3.jpgChaque intervention, chaque "épreuve" deviennent à la fois une aventure et une reprise en main non seulement du  travail de l'artiste mais de lui-même. Par exemple "La ligne d’horizon de 315 Route de Peyrus" réalisée au carbone fut tirée à 8 exemplaires sur un papier Canson 310 g est augmentée par la suite sur chaque exemplaire de dessins ou de fils.  Cela constitue une suite d'interventions uniques de l’artiste sur l’endroit  même d’un travail en occultation. Par un tel processus  iconographique loin de toute rhétorique  les oeuvres deviennent de surprenantes "épiphanies" noires. Elles visent à casser les schèmes de la perception et non à satisfaire une quelconque satisfaction pulsionnelle. Et ce pour la gestation d'un trouble austère et fascinant.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.