gruyeresuisse

19/04/2021

Les Giacometti : portraits de famille

Giaco 3.jpg"Les Giacometti : une famille de créateurs", Fondation Maeght, Saint Paul de Vence,  du 3 juillet au 14 novembre 2021

Giaco.jpgPeter Knapp commissaire de l'exposition, lorsqu'il était étudiant aux Beaux-Arts, avait rencontré pour la première fois Alberto à La Coupole mais n’avait pas osé l’aborder. C’est à la Biennale de Venise de 1956 qu'il l'aborda. L'artiste lui expliqua  d’où venait la maigreur de ses figures. Puis il l’a invité à son atelier rue Hippolyte-Maindron à Paris.  Et c'est en hommage qu'il le présente grâce à  Adrien et Isabelle Maeght, au côté de quatre de ses  plus illustres parents. Entre autres son père  Giovanni qui a fit partie du mouvement « Die Brücke »  et dont les peintures recèlent une puissance chromatique extraordinaire et qui compte, avec Ferdinand Hodler, Cuno Amiet et Félix Vallotton, parmi les peintres phares de la modernité suisse. 

Giaco 2.jpgL’exposition met également en lumière l’œuvre d’Augusto, cousin d’Alberto, précurseur de l’art non figuratif, qui amorce avec ses premiers pastels réalisés à Paris au début du XXe un langage personnel abstrait et coloré. Il  compta parmi les premiers à créer des œuvres chromatiques informelles et qui a exposé avec Kandinsky. Quant à Diego et Bruno, tous deux sont des oubliés de l’histoire de l’art. Sont présentes aussi les œuvres de ses deux frères, Diego son cadet, l’autre "paire de mains" et modèle de prédilection d’Alberto, qui s’illustra dans la création de pièces d’arts décoratifs et Bruno, le plus jeune, qui exerça le métier d’architecte et dont la vaste production en fit un représentant majeur de la modernité d’après-guerre en Suisse.

Giaco 4.jpgLa Fondation Maeght propose donc une première mondiale en réunissant les cinq artistes de l’exceptionnelle famille originaire du village suisse de Stampa dans les Grisons. L'exposition permet de découvrir les talents et les influences artistiques de chacun dans leurs domaines de prédilection : peinture, sculpture, design et architecture et ce, à  travers plus de 300 œuvres. Tout le tournant de la modernité de la première moitié du XXe siècle est revisité. 

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.