gruyeresuisse

13/04/2021

Markus Weggenmann : collision des surfaces

We2.jpgMarkus Weggenmann, «Ein Bild schreit nach dem nächsten!», Kunstmuseum Appenzell, avril 2021. Galerie Mark Müller, Zurich.
 
A tout ceux qui veulent comprendre comment se fomente le déplacement des formes et des couleurs, existe dans le travail de Markus Wegenmann bien plus qu'une initiation : le travail d'une vie et celui d'une oeuvre qui se poursuit.
 
We.jpgLe tout au sein d'une iconographie parfaite. "La chose perdue" de l'art est retrouvée d'emblée. Les oeuvres sont  des "objets de désir" qui permettent non seulement la traversée de ce dernier mais ils créent une forme d'emprise par une beauté qui n'est pas seulement celle d'un goût mais d'un regard.
 
We3.jpgCeux qui croyaient enterrer l'art abstrait voient à quel point il peut encore  surprendre. L’espace est une boule. L’espace est un carré. Boule ou carré, l’espace est un entre-deux. Il ne se détermine jamais avec exactitude; Certains imaginent qu’ils parviendront à trouver sa clé, d’autres sont convaincus qu’ils ne sauront jamais. Markus Wegenmann continue à  le questionner.
 

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.