gruyeresuisse

20/06/2016

Arthur Jobin : le cercle rouge

 

Jobin.png« Arthur Jobin », Monographie, co-édition Musée jurassien des Arts, Moutier et Associations Heaka Sapa, Fey,120 p., 2016

 

 

 

 

 

 


Jobin 3.pngLa monographie dirigée par Valentine Reymond donne la possibilité de mettre en évidence toute l’importance d’Arthur Jobin. L’artiste non seulement aura marqué son époque mais reste un maître de l’art abstrait dont le caractère initiatique a déterminé un courant d’idées inédites par l’exaltation de formes. Leur dépouillement trouve chez lecréateur toute leur puissance.

 

Jobin 2.pngPar rapport à d’autres courants plus « faciles » (peinture gestuelle, informelle, etc.) l’art abstrait réclame un combat constant avec la toile dans la détermination d’une palette précise en correspondant à une structure. Jobin fait la synthèse du « rêve de la géométrie qui survit à l’état pur » en poussant plus loin l’abstractionnisme des constructivistes russes selon une forme qui tient d’un absolu pictural débarrassé de sa gangue de réalité pour atteindre la signification de pur signe.

Jean-Paul Gavard-Perret

08:49 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (1)

18/06/2016

Le Corbusier au Bassin d’Arcachon

 

Corbusier 3.png« Le Corbusier - mes années sauvages sur le Bassin 1926-1936 », Site Cap Moderne, Villa Eileen Gray & Jean Badovici, Lege Cap Ferret, 28 juin - 31 août 2016.

 

 


Corbusier 2.jpgCette exposition est consacrée aux séjours sur le Bassin d’Arcachon de Le Corbusier où il retrouve une nature sauvage. Il y passe ses vacances de 1918 à 1936. Se découvre le visage d’un créateur rêveur qui voit le bassin comme un refuge naturel. En hommage au lieu, il devient l’architecte d’un lotissement à Lège (en collaboration avec son cousin Pierre Jeanneret) pour le compte de l’industriel sucrier Henry Frugès afin d’y loger les ouvriers employés à la scierie locale.


Corbusier 4.pngLe lotissement a subi de nombreuses transformations (adjonction de toitures, modifications des ouvertures etc.). Elles témoignent du rejet par les habitants de la modernité « corbuséenne ». Mais cet ensemble, grâce aux Monuments Historiques de France, a été rénové par une société d’HLM, afin de retrouver le modèle original.

Corbusier.pngMais ni les enduits, ni les coloris d’origine n’ont été respectés. Ce qui dénature le projet et consume les apparences auxquelles néanmoins l’exposition redonne un lustre tout en soulignant la paix idéale que Le Corbusier découvrit dans une nature défaite des entraves les plus évidentes de la civilisation. Reste un champ flambant de mirage et de vie. Il répond à sa part la plus secrète et la plus rebelle d’un architecte et artiste partagé entre désarroi et espoir.

Jean-Paul Gavard-Perret

17/06/2016

« Out of the Blue » de Virginie Rebetez : défense et illustration

 

Rebetez 2.png« Out of the blue » est un projet conceptuel fondé sur une histoire vraie et tragique : la disparition d’une jeune américaine de 19 ans, Suzanne Gloria Lyall, qui n’a jamais été retrouvée. A partir de cet épisode factuel Viginie Rebetez a créé tout un travail de montage très particulier autour de la notion d’identité, de mort et d’absence.

Rebetez.pngRéorganisant et reprenant le matériel policier et familial la créatrice propose une forme de nouveau dossier de l’investigation. Images / textes semblent aller de pair au sein d’une enquête « filée » mais il arrive que ces éléments se télescopent. L’image photographique atteignant ses limites, la recherche du tangible et du matériel passe parfois par d’autres médiums. D’où la création d’un puzzle optique avec ses cavités apparentes dont l’artiste tente parfois de combler les manques par un recours à des interventions plastiques face à la neutralité des documents officiels.

Rebetez3.pngLa stratégie ouvre le champ à de nouvelles interprétations, de nouveaux indices et personnages. Elle accorde aussi un nouveau visage à Suzanne. Celui-ci n’est jamais clairement montré, reste une tache aveugle. L’adolescente semble vivre en dehors du cadre, entre les plis du livre, dans un monde invisible. Un seul portrait est réellement montré dans « Out of Blue » : celui « age-progressed composite », réalisé par un artiste « forensique » avec qui Virginie Rebetez a collaboré afin de donner une possible apparence à la Suzanne en 2015.

Jean Paul Gavard-Perret

Virginie Rebetez lance actuellement une campagne de financement participatif Kickstarter pour la publication de son projet. Nous nous permettons de la relayer afin que l’artiste vaudoise trouve la dernière partie des fonds nécessaires pour la réaliser :
https://www.kickstarter.com/projects/1819685745/out-of-the-blue-the-book-a-portrait-of-a-missing-g?ref=category_recommended

11:21 Publié dans Images, Suisse, Vaud | Lien permanent | Commentaires (0)