gruyeresuisse

23/01/2021

Romina De Novellis en haute basse-cour

De Novellis.jpgAu delà même de l’émergence de l'art du "Care", Romina de Novellis s'élève contre les formes d'expression des mâles où tel dieu le père ils exercent main mise et contrôle. Comme Marina Abramovic elle revendique par sa nouvelle performance un état d’anonymat,  d’effacement, de don, et d’abandon. Existe là  ce qu’on peut appeler  "le complexe de la Pythie" :  l’idée que l’oeuvre est plus importante que la personne qui existe derrière et qu’au fond avec ou sans signature elle demeure. Si bien qu'avec ou sans marqueur temporel, tout ce qui gomme les origines et l’appartenance amène à un regard autre sur le monde.
 
Romina DeNovellis.jpgL'artiste reprend un rituel intime de l'Italie du Sud, selon lesquels les femmes mettaient leurs poules sur leurs genoux pour leur boucher les oreilles afin qu'elles n'entendent pas leurs cris de colère et ce afin d'éviter la stérilité. Cette vision peut paraître très déstabilisante, mais c’est en acceptant d’affronter ce qui change nos repères que nous pouvons donner du jeu et du champ   à ce que nous faisons et à l'état d'une société qui méprises êtres humains et animaux.
 
Romina 3.jpgL’émergence de quelque chose de nouveau passe donc parfois par l'ancien. Cela ne diminue en rien la prédominance de l’invention sans éliminer certains rituels du passé. Une frange de la culture traditionnelle persiste  non par conservatisme ringard mais pour se dégager de certains rites de destruction contemporaines - celui où par exemple les poulets sont tués dans des bains d'eau électrifiée.
 
Jean-Paul Gavar(d-Perret
 
Romina De Novellis, "Si tu m'aimes, protège moi",  Performance et Video-Projection, Galerie Alberta Pane, 22 janvier au 6 février 2021.

17/01/2021

Jean-Philippe Toussaint : écran noir

Toussaint.pngJean-Philippe Toussaint  bouscule l’apparente logique fictionnelle et théâtrale. Il fomente le peu de conformité à ce que l’on serait en « droit » d’attendre. Progressivement et dans des pots de brume,  le locuteur se perd à la poursuite des espaces devenus incertains puisque sa vue est bouchée eu égard à des architectures intempestives.
 
 
toussaint 2.jpgHandicapé suite à un attentat et ne pouvant prendre une position verticale, ce sombre héros revient en position foetale. Et tout se transforme en un monologue sinon du sourd du moins de celui qui est envahi  de ses ombres portées et par celles inhérentes au ravaudage de l'urbanisme.
 
Toussaint3.jpgLe tout en plaisanteries tragiques de la part de celui qui est victime de divers nochers démoniaques. Sans jamais moraliser - bien au contraire – Toussaint crée l'ouverture des abîmes à la mystique comme à la logique car les deux réduisent l’être en divers types de criminalité contre nature envers l'homme et son  séjour. Mais une fois de plus l'auteur ne se  fait pas d’illusion : on ne sort pas du grand néant, on y rentre. Toutefois la vie est assez sublimement médiocre pour qu’on ait envie avec le poète de la secouer afin que les étoiles se balancent dans leurs anneaux et que les fleurs d'apocalypse secouent leurs chaînes.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

Jean-Philippe Toussaint, "La disparition du paysage", Editions de minuit, Paris, 48p., 6,80 E., 2021.

14/01/2021

Nouveaux enjeux de l'image : Blanca Blarer et Andri Stadler,

Stadler.jpgBlanca Barer, «Quiet Noise», Andri Stadler, «2+2=5», Galerie Mark Müller, Zurich, 15-16 janvuer2021.

 
Les deux artistes suisses Blanca Blarer et Andri Stadler provoquent, dans une approche conceptuelle et abstraite de leurs travaux,  un glissement du réel dans le symbolique.  Les images se transforment subrepticement selon une radicalité contre toute instrumentalisation de l'image.
 
Barer2.jpgCes modalités ouvrent à une nouvelle perception. L'image se diffracte en parcelles et une sorte de dénudation et une neutralité expressionniste pour  tenter de trouver l’essence du langage. Le tout en supprimant des constructions sociales des images et leurs codes. L'image échappe au stéréotype et n'agit plus comme un outil de régulation.
 
01_der_doppelte_blick-1023x804.jpgSe produit une forme de souplesse qui fait bouger le connu et de stable moins pour émouvoir qu'inquiéter, pour accueillir la nouveauté et l’adapter. Si bien que les modèles d'identification sont modifiés par la sphère d'action des deux artistes. Ils intègrent de nouveaux enjeux tant par le "dessin" que ses matières. De telles oeuvres deviennent des carrefours de signification singulières et contiguës où tout se construit et déconstruit.
 
Jean-Paul Gavard-Perret