gruyeresuisse

05/02/2021

Anne Slacik à l'Archipel Butor

Slacik.jpgDe plus en plus, Anne Sla­cik cherche des domi­nantes du temps et de l’espace qui résonnent en elle. Sa pein­ture les absorbe pour les res­ti­tuer au moment où le monde de la pein­ture tombe dans le vir­tuel en trans­for­mant le réel en ersatz.

 
 
 
Slacik 2.jpgL’artiste retrouve et cherche à com­prendre les visions glo­ba­li­santes en adap­tant des « cli­ma­to­lo­gies » oubliées par les cou­rants qu'elle instaure. Contre les myo­pies elle impose sa cos­mo­go­nie très par­ti­cu­lière. Pas de grandes envo­lées mais une fouille où, dans une forme de flou, rien ne se confond. Existent des fusions impro­bables. En naît une pen­sée par des images qui remontent aux aubes de l’émotion pre­mière selon un magné­tisme particulier.
 
Slacik 3.jpgAffirmant qu’une démarche plastique authentique se refuse à l’arbitraire, l'artiste  ne fait nullement référence à la quête de l’image « juste » (ou réaliste) ou à l'inverse à juste une image. Mais il s'agit de l’interroger en  ses différentes significations et  sa qualité plastique. Cela  procède du constat de l’irréductibilité de l’image ou du livre  à la seule  fonction d’expression, de communication qu’on lui attribue.
 
jean-paul gavard-perret
 
 

Anne Slacik, "La Bohème est au bord de la mer - peintures et livres peints", Archipel Butor, du 10 octobre 2020 au 15 mai 2021. Lucinges.

03/02/2021

"Quoi de neuf pussyhat ?" - la vie des autres

Pussy.jpgCinquante ans après l’instauration du suffrage féminin en Suisse et malgré des avancées réelles, l’égalité entre femmes et hommes reste plus que douteuse  sur les plans du salaire, de l'évolution de carrière, de légitimité de parole, de liberté du paraître et bien sûr de partage des tâches domestiques.
 Certes l’évolution de la société tend vers plus d’inclusivité. Mais normes et stéréotypes continuent à peser sur les représentations de genre et conditionne toujours les femmes.  Le mouvement #MeToo, la marche des femmes et la grève du 14 juin 2019 prouvent la multiplicité des attentes et des revendications portées par un renouveau féministe qui a besoin de différencier et diversifier ses assises.
 
Pussy  2.jpgLe Musée Historique Lausanne va illustrer ce vaste programme dans sa nouvelle exposition temporaire "Quoi de neuf pussyhat ?" Il s'agit d'une vaste une réflexion sur la construction des rôles et des identités de chacun.e.  L'exposition sera enrichie par des conférences, une visite guidée à l'heure du déjeuner ainsi que des visites flash consacrées à une œuvre.  L'exposition prouvera aussi que les inégalités de genre touchent aussi les médias.
 
Et en guise d'introduction, le mercredi 11 février Valérie Vuille, Directrice de DécadréE, experte en étude genre présentera une conférence : "Femmes et médias, les clichés ont la vie dure". Elle illustrera comment dans la représentation des femmes  ou dans la façon dont on parle d’elles les stéréotypes sont encore bien présents, perdurent et parfois même se renforcent.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Musée Historique de Lausanne, mars-avril 2021.

02/02/2021

Rudy Burckhardt : un Suisse à New York

Buck 3.jpgRudy Burckhardt (1914-1999) était un cinéaste et photographe suisse-américain, connu pour ses photographies des panneaux peints à la main qui ont commencé à dominer le paysage américain dans les années quarante et cinquante.  Poussé par l’écrivain Edwin Denby, il a déménagé à New York de Bâle en 1935 et a commencé peu de temps après à filmer puis à photographier les rues de New York.

 
Buck 2.jpgIl en capta le rythme attention et précision si bien qu'avec lui la photographie fixe n’a jamais autant bougé. Son œuvre reste défendue par "Tibor de Nagy Gallery". Son exposition "New York Hello!" est la dixième présentation du travail de Burckhardt à la galerie. Mais c'est la première consacrée uniquement à ses photographies et films des années 1970 et 80.
 
Buck.jpgUn sentiment de danse et de mouvement est aussi visible dans ses photos que dans ses films ("Default Averted", "Cerveza, Bud" et "Ostensiblement"). Existe là une approche du cinéma vérité de manière légère et enjouée. Une chorégraphie urbaine jaillit dans un sens parfait de la construction de l'image fixe ou en mouvement. Le tout de manière simple. : le réel est suffisamment riche d'inattendu pour ne pas en rajouter :  «Je suis assez existentialiste et bouddhiste amateur pour croire que nous faisons les imbéciles parce que nous sommes vivants et éveillés (...) mais jamais en contrôle.” écrivait l'artiste.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Une grande exposition - "Rudy Burckhardt – New York Moments" a été présenté au Kunstmuseum Basel en 2005
 

Rudy Burckhardt, "New York Hello!, Photographies et films des années 70 et 80", janvier 2021, Tibor de Nagy Gallery, New York.