gruyeresuisse

09/11/2020

Emilie Gafner : parti-pris des lieux

Gafner.jpgEmilie Gafner, après un diplôme en arts visuels (ECAV, EDHEA) la Suissesse s'est installée à Paris où elle travailla comme assistante mise en scène en cinéma tout en menant un travail artistique en photographie. A travers les années, elle a développé ses projets dans le domaine de l’image. Depuis 2017, elle vit à nouveau en Suisse.

Gafner2.jpgLa créatrice possède une manière particulière de consommer la lumière par l'art de l'ensemble et du détail.  Et ses éclairements ne sont évidemment pas de l’éclairage. La lumière «physique» est le signe d’une lumière intérieure. C’est inséparable, comme la forme spatiale qui n’est pas forme tout en étant une le demeure. Le regard est saisi par des jaillissements et tensions.

Gafner 3.jpgPar les propagations d’atmosphère nous percevons - même par fragments - l'étendue d'un espace. La notion de milieu devient perceptible. S’ensuit un plaisir intérieur d’être dans l’élément spatial. La relation au monde en est métamorphosée . Le regard devient comme l’espace: agent d’unité. Même si les lieux sont souvent rendus à leurs doutes. Ces derniers font partie du projet car ils éveillent le contact.

Jean-Paul Gavard-Perret

05/11/2020

Les performances énergisantes de Livia Rita

Rita 3.jpg"Fuga Futura" est un vol vers le futur. Livia Rita y invite spectateurs/auditeurs qui peuvent devenir actrices et acteurs au sein des performances que l'artiste fomente. Elle a grandi à Obertoggenburg, vit à Zurich et va souvent à Londres (par exemple pour ses études de théâtre contemporain à l'"Open Lab" de Barbican). Elle a beaucoup expérimenté avec son premier travail "Rewild" dans différents lieux et formations

Rita.jpgSes performances "Fuga Futura" (présentées pour la première fois en tant que Gesamtkunstwerk en même temps que le premier album du même nom) veulent unir les énergies et les voix afin de vivre en communauté les émotions du passé et du présent. L'être humain y est lentement libéré de la vie quotidienne jusqu'à sa "créature" et sa "persona". Si bien que les fantasmes deviennent réalité et les rêves sont stimulés en une vision commune pour qu'un avenir se construise jusqu'à "'aboutir à un point d'exclamation furieux et irrésistible, un cri euphorique".

Rita 2.jpgLivia Rita crée une vision large autour de sa propre musique, en mettant l'accent sur des performances à forte identité visuelle avec des costumes, de la danse, de l'art vivant et des éléments de théâtre qu'elle conçoit elle-même. En émane une expérience quadridimensionnelle dont un vidéoclip en direct. Il peut être accentué différemment dans différents contextes artistiques et réalisé en différents modèles. Dans ce but, Livia Rita a mis sur pied un réseau de danseurs appelé " Gang of Witches ". Elle a créé aussi une grande famille créative et interdisciplinaire les "Avantgardeners Collective". Ajoutons que Livia Rita a été encadrée par Lindsay Kemp - dramaturge de  David Bowie et de Kate Bush  dont la Suissesse s'inspire) -, la chorégraphe Lea Anderson et Valentina Ceschi pour sa recherche de matériel et le développement de combinaison de formes artistiques.

Jean-Paul Gavard-Perret

Livia Rita et Lydia Perrot, "Fuga Futura", éditions Livia et Lydia, 2020

Les métamorphoses de Barbara Ellmerer

Ellmerer.jpgBarbara Ellmerer, "NewPaintings", Galerie Andres Thalmann, Zürich, du 24 novembre 2020 au 16 janvier 2021.

Elmerer 3.jpg

 

Barbara Ellmerer possède une façon inimitable de peindre les fleurs et les éléments de nature : leur beauté n'est en rien décorative. Emerge un espace où se noient et s'allient la splendeur et la légèté d'un ineffable. Des tressaillements complices jaillissent en une savante simplicité par l'éclosion d'un monde où la fleur est soeur du songe.

Elmerer 2.png

 

L'artiste ouvre une brêche dans la triste réalité. Un espace poétique gambade dans le tendre pour dire le "vrai". Dès lors Barbara Ellmerer distille des trésors visuels moelleux, suaves mais toujours mystérieux.

Chaque oeuvre recèle la métamorphose des fleurs qui atteignent une forme de magnétisme. La virtuosité d'un tel travail est exceptionnel. Bref la créatrice s'empare en virtuose du monde et le réinterprète en turbulences et finesses. Tout est refaçonné minutieusement.

Jean-Paul Gavard-Perret