gruyeresuisse gruyere

23/11/2022

Poétique de l’hésitation 

Kiki Xue.jpgHier se fait vieux. Demain aussi.  Même si nous savons peu de choses de lui. Nous ignorons autant ce qu’il n’est pas. C'est ce qui permet d'ailleurs de mêler fiction et autobiographie. Et entre les deux, avouer certaines lacunes permet d’enrichir une narration, voire d’inventer un autre soi en s’appuyant sur des éléments concrets. Mais les fictifs marchent aussi -jusqu'à nous transformer entre un mort illustre et un personnage imaginaire. Dans les deux cas ce qu’ils confient sur eux-mêmes n’est pas mince (il suffit de consulter story-board, préfaces, biographies ou notes en bas de pages). Toutefois l’imagination ne peut pas être qu’un récit de désir. L'angoisse y a sa place. Elle n'est pas incongrue. Elle apporte son lot d’aventures en sa capacité à métamorphoser du "Je" en un "Autre" à la seule fin d’être lui-même en mettant en scène ses réserves de possibilités. Sans y adhérer complètement ni s'en désolidariser. Ce qui peut se résumer ainsi "parlant de l'autre, c’est de soi dont nous parlons". Mais d'un  point de vue  subjectif fondé sur un parallélisme entre la vie d’autrui et sa propre vie afin de dévoiler nos propres incertitudes.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Photo de Kiki XUE
 
 

Écrire un commentaire