gruyeresuisse gruyere

11/11/2022

Voeux de pauvreté : Jean-Michel Espéret

Esperet.jpgJean-Michel Espéret, "Haïku Blues", Edition Socialinfo,  Lausanne, 2O22, 52 p.. 

Auteur d'un essai génial sur Vince Taylor puis d'un dialogue entre le rocker et J-P Sartre, Espéret poursuit  sa route du blues et de traverse avec un humour décapant et autant de sarcasme que de dérision. Mais pas que. Manière d'aller jusqu'à l'erreur qui reste pour lui divine qu'humaine. Quoi de plus reposant ? 

Dans ce but il nous raconte ses histoires inventées afin d'échapper à la nôtre souvent de mélancolique engeance et de remettre Dieu à sa place - c'est à dire en ciel vespéral ou en hallucination. C'est roboratif de la part d'un tel ascète à qui rien ne manque puisque, dit-il, il ne connaît que ce qu'il a.

Tout se construit - devant quitter les lieux -  en but d'enjoliver nos faire-part de décès qui finissent pas arriver. Bien qu'Esperet ne cesse d' espérer. Entre autre que le crucifix sur sa tombe ne soit pas encore forgé. Il se veut avant tout - du moins parfois - philosophe extrême-oriental rappelant que lorsque l'eau renonce à engloutir la rizière, les fleurs de riz s'épanouissent.  C'est tout le mal qu'il leur souhaite sans pour autant attendre de pied ferme un rizotto suprême.

Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Merci beaucoup

Écrit par : Jean- Michel Esperet | 14/11/2022

Les commentaires sont fermés.