gruyeresuisse gruyere

01/10/2022

O.P.A.

Jukia Hundertermark.jpgL'air vain. Vers l'aine. Un masque bergamasque tombe du réel rugueux dans le froid. Tout ça se m'L et manque d'R. Aucun amour ne vient me disais-je. Âme-nésie par saccades, fendant la mère gelée et brisant son mystère. Mais au calme clair de lune l'âme n'est que prothèse du corps mal pensé. Dessous il y a la bête. Et le saint dessus qui chante dans le supplice qu'on appelle l'humain. Lapin le peint encore tel qu'il fut oubliant parfois le stupre mais pas la fornication. Je l'entends parfois grignoter les mots de mes questions jamais posées dans ma naïveté d'arbre malingre malgré la résine qui coule sur mes mains. Lapin veille au centre de nous-mêmes que c'en est une merveille. Il garde la pureté de l'eau qui coule et ne se résigne pas. Mais reste le seul à broder ses propres lettres dans la neige avant que s'insinue leur source sur l'ocre des dégels.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Oeuvre de Julia Hundertermark
 
 

Les commentaires sont fermés.