gruyeresuisse gruyere

05/09/2022

Silvia Velazquez : objets tombés qui se relèvent

Valazquez 3.jpgSilvia Velazquez, "Nostalgias", Ateliers de Bellevaux, Lausanne, du 23 septembre au 1er octobre.
 
La nostalgie chez Silvia Velazquez n'a rien de confondante ou dépressive. Elle permet à la jeune créatrice des bonds en avant. Bref le retour du passé dans le présent la rend primitive du futur. Le choix de la ligne, de la mathématisation du dessin, est chez elle le moyen de transmettre l’essence des choses.
 
Velazquez Bon 2.jpgCes nouveaux dessins de sa série "Nostalgias" traitent des objets de l'enfance, de comment le marketing joue pour les statufier et aussi des liens qui existent entre le pays d'origine (l'Uruguay) et de la Suisse où elle vit depuis plusieurs années. L'ensemble crée dans la simplicité "l'histoire d'un sentiment" comme l'artiste l'écrit.
 
Velazquez Bon.jpgLe visiteur avance dans cet espace, son regard se déplie en ce qui devient une poésie visuelle verticale là où, dans une sorte de rêve , la réalité s'étire vers ce qui la déborde. C'est aussi une manière de redécouvrir le temps dans tous ces objets "tombés" où se soulève ce qui redevient depuis le fond de nos sommeils : reste à contempler ce qui se relève.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Un article succinct mais fort . l'artiste futuriste ne se consume pas dans une nostalgie vieillotte . Elle nous propulse dans une divine résurrection .

Écrit par : Villeneuve | 05/09/2022

Les commentaires sont fermés.