gruyeresuisse

28/07/2022

Avant guère 

Batho.jpgRaturer avant d écrire. Car toujours les mots veulent bondir avec leur odeur de bénitier. Ils battent dans l'arrière-cour en simples panneaux d’osier devant lesquels plastronne le vaste éventail de la feuille nue pour que sa part d’incertitude les avale sans fin avec ceux qui sont partis. Il faut attendre. Encore. Que la nuit frôle sa blancheur jusqu'à ce que ne reste que des poissons à leur surface, fenêtre ouverte sur le calme quai. Personne ne comprend que la nuit les mots nous content. Au matin le café tiédira et les trains sifflent sur les rails. Nous nous rendons compte alors à  tout ce à quoi nous avons échappé. Les éventuel mots d'hier meurent dans le fournil bleu du ciel. Attendons encore bien les ressacs des marées pour ceux qui soulèveraient le sable des plages. Mais un doute subsiste.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Photo de John Batho

Commentaires

Pas de bénitiers avec des mots . JPGP choisit la photo de John Balto qui s'en tient au rouge baiser et vert foncé en longueurs d'ondes percutantes ! Duo bravo .

Écrit par : Villeneuve | 28/07/2022

admin

Écrit par : admin | 04/08/2022

admin

Écrit par : admin | 04/08/2022

Les commentaires sont fermés.