gruyeresuisse

28/06/2022

Les perceptions de Silvia Bächli

Bachli.jpgSilvia Bächli, "Lange Linien lang", Weserburg, Museum für modern kunst, Brême,  du 4  juin au 9 octobre 2022

Depuis 40 ans, les œuvres à l’encre, au fusain, à la craie pastel ou à la gouache  de Silvia Bächli enrichissent le plus ancien genre des beaux-arts (le dessin) avec des impulsions nouvelles et inattendues. En témoignent ses "longues files d’attente".

Bachli 2.jpgObservatrice précise et sensible de l'environnement, elle se concentre sur le corps et ses mouvements mais son graphisme ne tente pas d’abord de les saisir intellectuellement.

Sur des feuilles  se trace la représentabilité des choses au-delà de leur reconnaissabilité visuelle.  A la représentation au sens classique se substitue la traduction du perceptible. L’exposition rétrospective met l'accent sur son travail récent : dessins, petites sculptures, collages et petits objets de livre.

Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

JPGP a bien compris la saisie instantanée d'une grande Dame . Formes et mots peuvent librement venir tisser des liens entre les gestes et les choses présentes . Et , perso , ....survient Bamban qui ne pouvait pas faire ses bâtons sur cahier à interlignes . Le petit chose boiteux d'Alphonse Daudet devient artiste dans mes souvenirs révélés par le prodigieux talent de Silvia.

Écrit par : Villeneuve | 28/06/2022

Les commentaires sont fermés.