gruyeresuisse

22/06/2022

Les arts vairs

Tom Sandberg.jpgLes vierges en longues robes de la chapelle sont usées. Elles n'ont pas pour autant épuisé leur provision de panache même s'il ne reste qu'un peu de safran au fond de leurs yeux. Sous le blanc rance de leur voile se devine leurs genoux et le ruisseau noir qui partage leur corps en deux cuisses disjointes. Plus haut leur poitrine se divise en deux parties : la gauche seule détient l'aorte, les ventricules, les oreillettes, bref le cœur de Jésus en son entier. Ces robes dit-on s’enlèvent délicatement : elles glissent  le long du ventre. Se  découvrent les muscles ronds et les trapèzes du dos puis la nuque. Arrivé aux  cheveux, sous les couettes flottantes surgit la beauté d'une chair en porcelaine brillante.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Photo de TomSandberg

Écrire un commentaire