gruyeresuisse

22/06/2022

Interactions sexuelles : SPLOTCH "69"

SPLotch.jpgLe collectif de Suisse Romande Splotch ramène à l'irruption du corps dans des assemblages où le sourire qui verticalement mord devient la serrure, l'allégorie mais aussi l'idéalité et la déité démoniaque ou tellurique  qui renvoie le feu grec à une plaisanterie de derrière les fagots.
 
Les êtres sont ramenés par la Bande Dessinée à leur vraie nature. L'homme est fait de feu, la femme l'attise, le diable l'enflamme mais en absence des Ecritures Saintes, de la pudeur comme à l'inverse de la pornographie de bas étage, le dieu Eros s'en lave les mains. Dans ces comédies parfois philosophique et charnelles, Carin, Codak, Dylan, GESF, Gilda, Julien Cachemaille, Limonello, Melisa Ozkul, Mila, NESEZY, Nico, Pal Degome, Pierre-henri Parisod, Rafael Cunha Da Silva, Slhoki Thom sont tout sauf des étroits mousquetaires. Il y a là autant  de fantasmes que de terres fussent-elles promises.
 
Ici personne ne joue les cuistre ou les cuisses-tôt. Les verges sont droites comme des I pour peu qu'elles appellent au consentement et au partage. Rose est la vie et l’abbé C de Bataille file dans l’allégresse jusqu’à X. C’est là un délice et un ravissement artistiques. Ils font courir le lecteur d’une page à l’autre comme derrière une femme aux jambes si passantes qu’elle en devient une Olympiaffe d’impatience.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Collectif BD Splotch, "69", Exposition et album, Galerie Humus, Lausanne, juillet 2022.

Écrire un commentaire