gruyeresuisse

11/06/2022

Rafael Lozano-Hemmer : informations / déformations

Lozano Bon.jpegRafael Lozano-Hemmer, "Excuse You !", Wilde, Bâle, du 13 juin au 20 aout 2022.
 
Le travail de Rafael Lozano-Hemmer est toujours étroitement lié à l’endroit où il est présenté. Et la phrase de Duchamp "c’est le spectateur qui fait l’œuvre" s'applique aux installations de l'artiste dont "Bilateral Time Slicer" (Trancheur de temps bilatéral) (2016) qui n’existerait pas sans lui, mais, paradoxalement, sans avoir de contrôle sur elle. L'artiste veut montrer notre incapacité à agir pour sur le monde comme sur nous.
 
Lozano 2.jpgEt ce, au moment où l’impact de l’espèce humaine sur son environnement, est désormais quantifiable grâce à des instruments de plus en plus précis pour le mesurer et visualiser les données. Ces technologies ont donc été au cœur de la pratique artistique de Rafael Lozano-Hemmer. Il les utilise et les détourne pour révéler leur potentiel esthétique et sa signification symbolique et politique.
 
Lozano.jpgEntre autres, "Performance Review" recueille les empreintes digitales de plusieurs centaines de personnes capturées par de l’équipement de surveillance. Autrefois réservée aux zones nécessitant un degré élevé de protection cette technologie est devenue si banale qu’elle est associée même aux smartphones. Si bien que la protection  et  confidentialité de ces informations ne sont  jamais garanties. L’artiste montre ainsi l’existence d'une puissance technologique asymétrique qu’il est urgent de se réapproprier même s'il est peut-être déjà trop tard....
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.