gruyeresuisse

06/06/2022

Rose-Anne Vermersch : hop, hop, hop

Ver 3.jpgRose-Anne Vermersch, "Fulgurances Molles", Galerie Marianne Brand, Carouge- Genève, du 9 au 18 juin.
 
La genevoise d'adoption après une "enfance bricoleuse" dans l'atelier d'un grand père inventeur, et la rencontre d'un amoureux devenu son mari, fonctionne ainsi à l'envi, dans une parfaite liberté et dotée d'un imaginaire surréaliste dans ses broderies qui fonctionnent à plein régime.
 
Ver.jpgRose-Anne Vermersch ne fait pas forcément dans la dentelle. Néanmoins son travail est impeccable. Se laissant faire par l'inspiration et sans tirer de plan préalable sur la comète, elle entre en matière (sans souci de sa texture) et brode jusqu'à ce que quelques mots marquent le point final et souvent drôle de chaque oeuvre.
 
ver 2.jpgSous couvert d'une apparence de réalité l'artiste fait muter le réel avec un instinct de survie utopique et de fable ironique. La broderie devient l'acte de commenter librement le monde, de réduire les grandes choses en petites. L'inverse est vrai aussi.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Je suis flattée
et dubitative
et curieuse
et vous remercie d’avoir activé une si belle plume au sujet de mes broderies…
Bien à vous cher Jean-Paul
Rose-Anne

Écrit par : Vermersch Rose-Anne | 13/06/2022

Les commentaires sont fermés.