gruyeresuisse

25/05/2022

Antonio Saura l'impertinent

Saura.jpgAntonio Saura, "Mais où est passée Dora Maar?", Galerie Patrick Cramer, Genève, du 24 mars au 16 juillet 2022.
 
Antonio Saura (1930-1998) est un peintre espagnol marqué d'abord par le surréalisme, avant d'aller vers la peinture abstraite, puis vers un langage plus physique, en se donnant comme sujet le corps féminin et peu à peu, d'autres thèmes sont venus s'y associer. »
 
Saura 2.jpgIl est toujours resté un peintre subversif quoique devenu une personnalité du monde des arts. Au fil du temps sa peinture est de plus en plus complexe. A partir d'une documentation photographique recueillie depuis sa jeunesse il représente des actrices de cinéma, des princes.
 
Saura 3.jpgSes tableaux correspondent à sa définition de la peinture espagnole : "Tout ce que je sais d'elle tient en ceci : qu'elle a inventé très peu de concepts picturaux nouveaux, mais qu'elle a su prendre les modèles venus de l'étranger et qu'elle les a dépassés". Et l'artiste a prouvé qu'en fidélité à l'art de son pays ses oeuvres sont à la fois violentes, saccadées, métissées et gardent un caractère très particulier.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

L'impertinence n'est que la souffrance de la violence . Carlos Saura idem au cinéma .
Addenda . La fondation Archives Antonio Saura a été créée en 2006 par la succession Antonio Saura, à Genève, dans le but de divulguer l'œuvre de l'artiste, d'éditer l'intégralité de ses écrits ainsi que les catalogues raisonnés de ses œuvres .

Écrit par : Villeneuve | 25/05/2022

Les commentaires sont fermés.