gruyeresuisse

17/05/2022

Manuel Müller l'enchanteur

Muller.jpg"Manuel Müller fecit. Bois gravés/Holzschnitte 1971-2021", art&fiction, Lausanne, 2022. Exposition de gravures et sculptures du 20 mai au 20 juin 2022 au Kiosque d’art&fiction.
 
Difficile de classifier les sculptures et gravures de Manuel Müller tant son oeuvre exceptionnelle échappe à tous les tiroirs de rangement. Pour le critique Jaunin un seul mot n'est possible : "La seule qualification qui puisse le définir n’existe qu’en allemand: Einzelgänger. Le mot est aussi beau qu’intraduisible. Promeneur solitaire serait sans doute ce qui s’en rapproche le plus" écrit-il.
 
Muller 2.jpgManuel Mûller reste en effet un disciple de Rousseau, promeneur solitaire, arpenteur de chemins de traverses, de géographies décentrées et de croisements d’époques très diverses. L'artiste brasse tout pour donner ordre à la barbarie d'hier et d'aujourd'hui. Comme l'écrit Rodari celui qui navigue entre insider et outsider "évolue constamment sur le fil de la lame."
 
D'où la familiarité étrange que génère une oeuvre. L'artiste y recompose et réinvente tout par éléments d'art, d’histoire, de cosmogonie et d’ethnologie.  Sachant que tout a déjà été fait, Müller revendique néanmoins et affirme le droit de "refaire" sans cesse. Le tout en un syncrétisme plein d'humour et de gaieté. De là l'angoisse est subsumée par l'émerveillement que crée ce monde de ré-enchantements et de surprises continuelles.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.