gruyeresuisse

06/04/2022

Fanny Gagliardini : textualité de la texture

Gagli.jpgFanny Gagliardini, "Respire", WRP Fondation, Genève, du 7 avril au 29 mai. 

Dans le beau lieu au coeur de Genève de la fondation WRP les textures de "'Respirations" (peintures, sculptures et  constructions) créent un univers très particulier. Jaillissent par voilures, filets et trames de divers types une hantise des lieux. Naît une poésie mystérieuse et prégnante non sans complexité là où l'imaginaire entre en action pour réveiller celui des regardeurs. 

Gagli 3.jpgFanny Galiardini crée toujours un lien ou ce qu'elle nomme une "confidence" entre le visible et l'invisible. Sa création devient une mise en disponibilité de son émotion, face aux battements du monde et de ses variations de lumière en de grandes marées muette où la vie reprend par effet de tension, de lecture et de mouvance.

Gagli 2.jpgL'oeuvre reste toujours un filtre à ce qui tue et un rêve d'harmonie dans un tissage "dedans dehors, dehors dedans" écrit-elle avec justesse. Pans et volumes disent avec émotions ce que les mots ne font pas. Là où sous forme de pudeur, de discrétion "d’anonymisation" décliné sous forme de structures se crée une énergie où la solarité vient à bout de l'ombre dans le jeu et le croisement des couleurs et des matières.  C'est là la parfaite nature et poésie de l'art.

Jean-Paul Gavard-Perret

 

Commentaires

Beau!

Écrit par : Verselle Rita | 18/04/2022

Les commentaires sont fermés.