gruyeresuisse

26/01/2022

Roger Ackling : du point au cercle

Ackling.jpgRoger Ackling, "Sun Circles", Galerie Gisèle Linder, Bâle, à partir du 17 février du 26 mars 2022.
 
Dans sa gravité magique mais non sans humour, Roger Ackling continue à faire de nous des égarés. Ses cercles pleins ne nous laissent jamais vides. Le cercle il est vrai devrait nous suffire par lui-même là où se confirment ou s'agitent des visions obscures mais sensorielles.
 
Ackling 3.jpgLe charme opère  dans chaque pièce révèle l'ordre complexe de ce qui est déjà là et dans lequel nous sommes impliqués. Reprenant des éléments rebus choisis pour leur petite taille,  le créateur fait surgir des artefacts de plénitudes. Les pièces finales combinent les irrégularités du matériau avec une méthode de contrôle et d'ordonnancement faite de  points de brûlure utilisant la puissance de l'énergie du soleil.
 
Ackling 2.jpgEt si au départ Roger Ackling n'employait qu'un seul outil,  une loupe, qu'un seul médium, le soleil. Depuis animé par le sens du rituel les oeuvres restent soumises à la régularité et la répétition d'un même point-motif en un protocole  autant de rigueur que de poésie.
 

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.