gruyeresuisse

25/01/2022

Musée complet du rêve

Pompei.jpgC'est ça, remontons vite ! Là-haut sûrement le jour va se lever. Ombres tremblées sur l'eau turquoise. Elle s'envole pendant la nuit, à deux cents mètres d'altitude devient invisible tant elle est transparente. Fantôme que fantôme. Mais les meilleurs restent opaques, se promènent avec un flingue à Pigalle avant de guincher au bal musette à la Bastille ou rue de Lappe. Tous sont royalistes plus que pariétaux même s'ils viennent du fond des âges et croient forcément  à l'au-delà.  Gauloise bleue au coin de leur bouche sans lèvres, exilés dans leur  Burberry blanc ils s'y dressent passifs mais ne rechignent pas à lorgner les filles. Toutes. Belles,  moches, même les  travelos du Bois de Boulogne. Bref nos ersatz tout comme nous ne sont pas chipotants. Ils restent adorateurs zailés du rien, du bruit, du silence  et bien sûr de son inannulable moindre. Ils accomplissent des farces débiles de carabins, de potaches. Mais de tels morbides décadents que pourraient-ils pratiquer d'autres - sinon,  ne pouvant plus triquer,  manger mou et boire tiède l'air du temps, fuyants, et inconsistants  dans leur insignifiant signifié où leur vice versa. Mais jouissant pour certains d'un prestige prométhéen en dépit de leur costume si neutre, si blanc. Ghost dog et Dead Men, bref des héros de Jarmusch. Capables de reconnaître la préhistoire du visible et en souillant les profondeurs admises de caca aussi nerveux qu'abstrait mais se dégageant des humains suffrages et des élans communs. Bref s'effilochant les uns les autres, ethnologues de leur textile en tricotine nylon et coton hydro-fille. C'est Rimbaud qui continue et Jean Eustache aussi. Leur vie, la poésie et le cinéma ne font qu'un. Tous finissent pareil. Rendant les armes, gardant leur âme. Noir sur blanc. Noir sous blanc. En corrigeant - à la Nestor de Tintin ou  Burma - des petits détails. Ici et là. Sachant que la perte du corps est la seule émotion qui leur reste. Plus question en effet de se suicider d'une balle au coeur lorsqu'on est ectoplasme ou décalcomaniaque : et si l'on détache leur costume personne pour en garder la marque.
Jean-Paul Gavard-Perret
 
Photo de Francesca Pompei.

Les commentaires sont fermés.