gruyeresuisse

16/01/2022

Michel François : secousses aux paradigmes de ressemblance

Mezza 3.jpgMichel François, Galerie Mezzanin, Genève, du 13 janvier au 26 mars 2022.
 
Par la sculpture, la photographie, la vidéo et les installations, Michel François secoue la réalité qu'il parcourt en nomade. Il prélève, recadre et repositionne des fragments, zoome des situations, fige des instants. Il se dégage - en parfait irrégulier de l'art belge - des modèles uniformes et des schémas préétablis.
 
Mezza bon.jpgSon univers est aussi ludique que poétique. Si bien que tout ce qui nous entoure et que nous connaissons devient exotique. La surprise, l'incongruité sont au rendez-vous mais pour tisser des liens neufs entre l'être et la nature.
 
C'est aussi un travail de "recyclage". Michel François perturbe la notion d'oeuvre d'art en notre monde de marchandise et d'information qui voudrait tenir lieu de paradigme absolu. mezza don 2.jpgIci à l'inverses les pièces sont reprises, réactivées dans des scénarisations des "objets". Le but est de redynamiser par l'oeuvre et l'exposition les rapports entre art et réalité.
 

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.