gruyeresuisse

03/01/2022

Sans oublier le soir

Warner.jpgTu remets une robe de nuit
Pour qu'elle tombe de tes épaules
A peine je les frôle.
Voltigeuse tu flottes dans l'ombre
Submergée
Comme une fourmi
En casserole de chocolat.
Je suis rentré dans ton lit
Tel un cheval en son étable.
Soirée de faim :
La bête galope
Vers toi et te chevauche
Comme bon te semble

 

Warner 2.jpgEt qu'importe si tu n'as pas eu le temps
De quitter tes socquettes blanches.
Nos doigts se feuillettent
Créent pour nous les émotions
Un enchaînement recadre le monde
(Lent travelling avant)
Connivence des flux
Et des scansions
De part et d’autre le désir
Et ses retentissements.

Jean-Paul Gavard-Perret

Photos de Martine Warner

Commentaires

Merci beaucoup.
À chaque fois agréablement surprise.
Bise

Écrit par : Martine Warner | 03/01/2022

Les commentaires sont fermés.