gruyeresuisse

07/11/2021

Francis Baudevin & : dans les affres de l'abstraction

Baudevin Bon.jpgFrancis Baudevin &, «Abstract-Contact», Mark Mueller, Zurich, du 5 novembre 2021 au 5 janvier 2022.
 
Francis Baudevin est accompagné ici de  John M. Armleder, Pauline Boudry / Renate Lorenz, Catherine Ceresole, Helmut Federle, Christian Floquet, Christian Marclay, François Morellet, Olivier Mosset, Robert Nickas, Laurence Pittet. C'est l'occasion de souligner l'importance de l’art conceptuel et abstrait.
 
Baudevin 2.jpgFrancis Baudevin en  reste  le maître mais celles et ceux qui sont présents ici avec lui  ne sont pas de simples épigones. La radicalité est de mise dans le lieu même (Zurich) où l'abstraction acquis très vite dans le siècle dernier son droit de citer. Dans de telles approches la géométrie des formes  ne cesse de lutter contre toute forme de viscosité paraphrasante.
 
Baudevin bon bon.jpgLa seule théâtralité est celle de la peinture en ses  sédimentations.  Quoiqu'on en dise l’émotion est là mais latente. A travers des formes et couleurs élémentaires elle sacrifie tout lien  avec un quelconque thème ou narration afin de dégager une force singulière créatrice d’une énergie par l’éclosion des couleurs  que les volumes cernent. Divers effets de bascule se produisent en de tels explorations et leurs propriétés spatiales. Le géométrisme y prend une importance capitale et tout reste en parfaite succession de l’école de Zurich. Les artistes poussent encore plus loin ses arcanes.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

Les commentaires sont fermés.