gruyeresuisse

03/10/2021

Les au-delàs de Marion Tampon-Lajariette

Laj.jpgMarion Tampon-Lajariette, "Passé présent futur #1", Fondation Plaza, Genève du 1er au 10 octobre 2021.  "Eros Cosmiques", Festival Mos Espace Moyel Campo, Genève du 23 septembre au 3 octobre 2021.

 
Avec "Eros Cosmique" - installation mix media - Marion Tampon-Lajariette accueille les visiteurs afin que leurs  corps détendus, allongés, ensemble soient soumis aux caresses d’ondes sensibles et invisibles, sur et sous leur peau. Une légère odeur de campagne et des images thermiques sont créées pour traverser le monde depuis l’intérieur des ventres jusqu’aux confins de l’espace visible des sexualités sacrées.
 
Laj 2.jpgC'est une manière par les voies d'un art particulier en rien trivial d’approfondir  les énergies sexuelles pour un Tao. Et dans tous ces travaux Marion Tampon-Lajarriette avec la cyanotypie comme des techniques des plus récentes crée des osmoses. Elle crée une approche cognitive et sensitive. Le geste artistique prend chez elle sa respiration dans le corps. L'auteur révèle contrastes et contraires.  Son approche reste à ce titre aussi tellurique que céleste dans le visible qu'il convient toujours, à travers le réel de porter plus loin.
 
Laj 3.jpgSon empirisme repose sur la recherche de l’invisible. Elle aime sonder l’enveloppe de mystère qui recouvre les êtres et le monde. L’œuvre réserve donc une dimension mystique au sein même du sensuel. L’affect n’est donc pas stigmatisé. Toutefois, au lieu de suppurer, il acquiert une dimension d'élévation. Existent divers mouvements de va-et-vient entre le passé et le futur, l’espace souterrain des ombres et celui de la  lumière que nous  attendons. Le présent devient mythologique,  il balance entre réel et virtuel là où parfois un retour arrière crée un mémoire mélancolique. Toutefois, arrimée au présent, pour Marion Tampon-Lajarriette il ne s'agit pas seulement de "réimager" les paysages perdus mais   - par-delà traces et choses vues - de révéler ce qui est pris pour l'inexistence mais reste aussi contagieux que l'existence. Voire plus.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.