gruyeresuisse

01/10/2021

Lisa Lurati du passé au futur

Lurati.jpgLisa Lurati, "Raving Cosmo", Centre d'Art Contemporain, Yverdon les bains, du 10 octobre au 24 décembre 2021.
 
Née à Lugano, Lisa Lurati a étudié la photographie au Centre d’enseignement  professionnel de Vevey puis a obtenu un Master à l’institut Kunst de Bâle.  Elle utilise la photographie comme matière première dans son  œuvre. Elle y explore des techniques anciennes, y compris la cyanotypie. Elle utilise cette technique ancienne d’impression de photogrammes botaniques pour réaliser de grandes toiles qu’elle décrit comme étant "documentation fictive de la nature" en combinant   des éléments trouvés et des éléments inventés.
 
Lurati 5.jpgLa cyanotypie lui permet entre autres d'imaginer des plantes gigantesques ("Megaflora") avec du feuillage et des animaux de l’ère mésozoïque. Ces œuvres étranges évoquent un paradis oublié. Il sort de son bocal selon d'étranges lumières en créant une beauté sauvage. Qu'elle soit en fragments pour la préserver de l'usage de la démesure crée de nouvelles visions d'insaisissables syllabes visuelles.
 
Lurati 4.jpgLisa Lurati explore aussi également la photographie dans son aspect physique. Partant de photographies encadrées conventionnelles en passant par des œuvres imprimées sur du tissu, des miroirs ou du plexiglas elle trame  un univers fantastique de figures dont les sources sont aussi bien des corps, des sculptures en marbre et des images peintes. Naturelles et artificielles, domestiques et puisées dans les canons des  beaux-arts les oeuvres sont créées grâce à l’utilisation de négatifs, la saturation de couleurs et le recadrage. Tout se mélange pour créer une atmosphère étrangement homogène dont le souffle dépayse.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

Les commentaires sont fermés.