gruyeresuisse

13/09/2021

Les bouilleurs du "cru"

CNN 3.jpgDisons télé ou plus exactement chaînes d'informations en continu. Information - sans pluriel - serait plus juste. A chaque jour suffit sa peine. Pour tout viatique il n'y en existe qu'une en chapelet de rengaines  : Afghanistan, incendies, inondations gilets jaunes, pandémie. Pendant des mois c'est d'ailleurs souvent la même comme le Covid l'a prouvé. Le pangolin fut une aubaine. La "breaking news" née à CNN a essaimé et fait le ménage. Ne restent que des  potins d’actualité. Le seul souci est la rumeur du spectacle, la bien pensance politique - connivences et indignations vont de pair en un jargon tous publics. Rien n’y affleure du singulier.  Sur CNN, SRF, CNews, Fox News, al jazeera, i24 news, et les autres, c'est la même opération de filtrage. Tout est monté pour verrouiller une servitude volontaire en une langue de clientèle et ses niaiseries décérébrées. Le babil aliénant des classes médiatiques, des spécialistes de tout, fait sans discontinuer couler son robinet dans l’ahurissement quotidien. Certains rêvent encore d'introduire dans cette coulée quelques grumeaux indigestes par secousses, coupures, ouvertures. Mais de fait toute contradiction est pipée, la contestation de tout propos est une supercherie chérie. CNN 4.pngPlus d'opposition à l’opinion sinon en sarcasmes avilissant, calembours idiots, plats paradoxes, ricanements et surtout silence face à ce qui dérange l'opinion dominante. L'esprit qui prévaut n'est qu'"ours merdeux"(Novarina). Mais c'est désobligeant pour les ours.
 
CNN.jpgChacun n'y aime pas le prochain comme lui-même mais  avec des pincettes sur le nez. Ce qui n'empêche pas chez les zélés parleurs patrouilleurs l'œil qui mouille ou la lèvre qui tremble en tant qu'incontinences de supplément d'âme. D'où leur activité de collage de rustines sur toutes possibles pensées.  Il faut que les pneus d'émotivité restent bien gonflés. A coeur pur, cœur dur. Celui d'hommes de guerre et de guère vendeurs d'apocalypses au nom de leur statistiques et tables de la loi. Plastronne de la sorte  le  chœur des apôtres modernisés en version laïque sous casquette populaire. Voici nos cénobites cœur convaincu pur par leur méthode Coué. Voici nos plombiers serreurs des joints de la compassion frelatée, voici nos caresseurs de mélancolie qui s'embuent les mirettes par "homo-pathie". Nos écrabouilleurs, nos bouilleurs du "cru" moulinent leur stratifié en guise de vérité. 
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Écrire un commentaire