gruyeresuisse

02/09/2021

Denise Bertschi et le monde

Ber.jpgDenise Bertschi, "Oasis of Peace. Neutral Only On The Outside", C.C.S.,  Paris du 12 septembre au 14 novembre 2021.
 
 
Denise Bertschi est intéressée aux apparences fissurées de l'Histoire et de de l’historiographie. L'artiste rend visibles les liens entre la Suisse et la géopolitique mondiale. Elle questionne les récits de l’imaginaire national comme celui de la neutralité.  Elle crée des installations et des vidéos dans lesquelles s’entremêlent des documents d’archives et des images personnelles avec des outils d’historienne, d’anthropologue et de journaliste d’investigation,
 
Ber 2.jpgL’exposition Oasis of Peace. Neutral Only On The Outside établit un lien méconnu entre la Suisse et deux régions géopolitiques majeures: le territoire démilitarisé entre Corée du Nord et du Sud d’une part, l’Afrique du Sud sous l’Apartheid d’autre part. La nouvelle création vidéo conçue pour l’exposition est entièrement montée à partir de ces matériaux d’archives.  La vidéo State Fiction est accompagnée de textiles accrochés dans l’espace, imprimés de fleurs et superposés à des slogans recueillis dans le « Swiss Camp » de la DMZ et la zone autour. Une publication éditée par Denise Bertschi à cette occasion, rassemble des essais sur le sujet ainsi que des photographies d’amateurs des années 1950 à 1980 de la Corée divisée.  
 
Ber3.jpgLe travail de Denise Bertschi, avec ses images, photos et vidéos presque banales, voire cryptiques, pourrait leurrer. Or ce qui les hante est hors-champ : à savoir ce qui se passe, ou s’est passé, juste à côté des plates-bandes fleuries, entre ici et les montages au loin, ou derrière les portes verrouillées. Denise Bertschi ausculte de près les lieux et les traces matérielles pour invalider les pratiques de l’oubli, retourner les images d’une fausse innocence et analyser la construction de récits qui deviennent des fictions instrumentalisées.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

Les commentaires sont fermés.