gruyeresuisse

31/07/2021

Sybil Albers : retour aux sources

Albers 3.jpg"The collector Sybil Albers", exposition (curation Beat Wismer) et édition (Ines Bauer), galerie Mark Müller, Zurich, du 5 au 26 aout 2021.
 
Passionnée par l’art de son temps, Sybil Alber - décédée en 2019 -  a toujours défendu la création contemporaine.  Au fil du temps elle a constitué une collection à la fois exigeante et ouverte avec l'artiste suisse Gottfried Honegger qui fut son compagnon pendant plus de 40 ans. Elle le rencontre au début des années 1970 et s'installe avec lui à Paris. Elle travaille à la galerie Durand-Dessert où elle découvre les œuvres de Hans Haacke, Mario Merz, Alan Charlton ou François Morellet. L'amour de l'art et l'engagement de Sybil Albers ont été déterminants dans la création de l'Espace de l'Art Concret.
 
Albers 4.jpgLe couple commence alors à acheter des tableaux. Leur collection particulière s'enrichit tout aussi bien de grands noms de l'abstraction géométrique que d’œuvres de jeunes artistes. Le design y tient également une place essentielle, témoignant de la conception démocratique de l'art  et de ses implications collectives et sociales. Durant les trente années au cours desquelles s'élabore la collection, Sybil Albers ne cesse d'explorer des voies qui, selon elle, correspondaient à une évolution nécessaire. Deux artistes femmes marqueront particulièrement son parcours  : Aurèlie Nemours et Marcelle Cahn.
 
Albers 2.jpgComme le rappela la collectionneuse en 2003, quelques mois avant l'inauguration du bâtiment de la donation Albers-Honegger à Mouans-Sartoux, celle-ci  "est le message que nous aimerions laisser à tous ceux qui ont des yeux curieux. Nous sommes persuadés que l'art, finalement, n'est pas un capital privé, mais le miroir d'une société et c'est pour cette raison qu'une collection de cette importance doit être publique." L'oeuvre retrouve en Suisse le temps de l'exposition un de ses lieux d'élection.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

ce livre est le plus cadeau qu'une fille puisse faire à sa mère. il est intelligent, sensible et vient démontrer que la collectionneuse qui a su rester libre et audacieuse dans ses passions n'a rien négligé. Une grande dame et une fille digne d'elle.

Écrit par : Le Pommeré | 03/08/2021

Les commentaires sont fermés.