gruyeresuisse

26/07/2021

Edouard Vallet : le paysage hors de ses gonds

Vallet.jpgEdouard Vallet est un artiste majeur de l’art suisse du début du XXe siècle. Dans la peinture et la gravure il fait preuve d'indépendance et d'originalité si bien qu'il peut se rapprocher de Ferdinand Hodler, Max Buri, Giovanni Giacometti et Giovanni Segantini. Pratiquant l'introspection à travers l’autoportrait et l’évocation des "petites gens" par ses portraits il reste aussi un maître du paysage.
 
Vallet2.jpgSes transcriptions métamorphosent des lieux en eux-mêmes pittoresques. L'artiste leur ajoute sa propre vision en des formes d'ouvertures particulières. Parcourant  la campagne genevoise et celle de l’Isère, le marché de Carouge, la vieille-ville de Genève, les bords des lacs et des rivières puis la découverte du Valais, l’artiste réorganise le paysage par ses cadrages et remises en scène.
 
 
Vallet 3.jpgDans chaque oeuvre émerge un phénomène d'enlacement et de pénétration. L'image se manifeste comme apparition d'un phénomène indiciaire aussi subtil qu’étrange et qui tient lieu de trouble. Il ne signifie pas simplement : il annonce quelque chose qui se manifeste par quelque chose qui dans la nature et par effet de peinture se manifeste autrement. La réalité « vraie » est remplacée par une sorte d’indiscernabilité mise à jour à travers l’épreuve de la disjonction qui tient d’un soulèvement, d’une élévation. La révulsion du simple effet de surface joue pour créer une ouverture énigmatique vers d'autres repères.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

Edouard Vallet, "Catalogue raisonné de l'oeuvre peint", 640 p. et "Correspondance", 240 p., Editions Cramer, Genève.

Les commentaires sont fermés.