gruyeresuisse

01/03/2021

Sylvain Granon noctambule du mystère

Granon.jpgDe la réserve de l'imaginaire surgissent des ombres, lieux d'accords ou de désaccords parfaits.  La poésie picturale respire dans l'ombre, traverse des limites dans des horizons mystérieux de gouffres du dehors et du dedans selon divers mouvements et étendues aux versants ardus.

 
Granon 2.jpgIl existe là une façon inimitable de faire sourdre de l'invisible du paysage au moment où se noue splendeur sombres et mélancolie quasi cosmique dans ce qui tient d'une éclosion de songes ou de sortilèges en un espace de haute lucidité où louvoie une prégnance bouleversante.
 
Il faut sans doute beaucoup d'effort à Sylvain Granon  pour atteindre cette force profonde. Elle prend, traverse, parcourt chaque oeuvre dans la ténacité d'un parcours initiatique au sein d'un chaos ordonné là où la nuit révèle une immensité intime.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 
 

Sylvain Granon, "Résonances", Réouverture de l'exposition, galerie ligneTREIZE, Carouge, Genève, du 3 aui 31 mars.

Les commentaires sont fermés.