gruyeresuisse

25/01/2021

A l'épreuve du jour : Moritz Herzog

Herzog.jpgMoritz Herzog, "Chambre jaune", Gisèle Linder, Bâle, du 23 janvier au 3 mars 2021.

Qui n'est pas poursuivi par le fantôme d'un arbre ? Autour de lui louvoie  ici une forme de hantise de l'air dans des espaces en effacement. L’arbre n’est plus le totem phallique. Non qu'une végétation l’habille mais parce qu'il devient une présence au silence d'un  monde dont il devient le symbole. Nul besoin de le pénétrer pour comprendre sa présence à l’épreuve du temps.

 
Son existence trouve là un autre rôle. Quelque chose se conjugue entre lui et ce qui l'entoure en une lente infusion et un transfert propres à modifier nos axes de référence. La photo devient le corrigé du temps plus ou moins revenant au moment où l'arbre représente un manque et un accomplissement.  
 
Herzog 3.jpgMoritz Herzog trouve là un moyen de pousser plus avant sa recherche photographique. Il quitte un certain confort technique pour s'aventurer vers le rempart d'un monde premier au sein de silhouettes affolées de silence qui brisent le ciel lui-même brouillé.
 
Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les commentaires sont fermés.