gruyeresuisse

23/01/2021

Inflexions des semblables : Alec Soth

Soth 2.jpgReconnu pour ses portraits de solitaires quelque peu déjantés dans "Sleeping by the Mississippi" et "Broken Manual", Alec Soth s'est intéressé aussi à diverses communautés des USA. Il s'est transformé en reporter photographe de ces groupes. Fragmentaire, drôle et triste, son livre est une représentation lyrique d'un  périple par les annales qu'il en tire au sein d'une immanence ex abrupto.
 
Soth.jpgDe 2012 à 2014, Soth  a en effet traversé les états du pays tout en auto-publiant son propre journal "The LBM Dispatch" mais aussi en travaillant pour  le New York Times et autres organes de presse. De New-York à la Californie il a assisté à des centaines de bals, festivals, rassemblements communautaires et fêtes populaires champêtres ou suburbaines à la recherche de divers types d'interactions sociales mais aussi de fêlures dans des moments de suspension du temps.
 
Soth 3.jpgAvec Songbook, Soth a dépouillé ces images de leur contexte d'actualité évènementielle afin de mettre en évidence le désir de connexion des participants avec leurs racines. Surgit de la sorte un "sur la route". S'y dessine une double postulation où se traduit une tension entre l’individualisme américain et le désir d’être unis. Il y a là ordre et chaos au sein de dissidences aussi proches que lointaines.
 
Jean-Paul Gavard-Perret
 

Alec Soth, "Songbook", Mack, Londres, 2021.

10:29 Publié dans Culture, Images | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.