gruyeresuisse

15/12/2020

Chris von Wangenheim : Répulsion et vertige

Vaneighieim.jpg

Pour la création de son esthétique, Chris von Wangenheim noue glamour extrême et de violence en  jouant  sur deux tendances : le «Film Noir» au cinéma et le «Sublime» dans l’Art. Les femmes y sont fatales, classieuses. Mais existent l'opposition et le décalage entre l’élégance et  la décadence de la société privilégiée sous forme d'un sado-masochisme implicite.

Vaneigeim 3.jpgLe photographe scénarise,  à l'aide de ses images de violence animale ou autres,  des peurs et des désirs les plus profonds de la société. Ses prises provoquent toujours un choc  entre songe et réalité dans un mixage de crainte et de vénération. Et la photographie de mode - médium apparemment lisse - est soudain comme vérolée par des questions de la violence, de la sexualité et du voyeurisme,

Vaneigeim 2.jpgRépulsion et vertige du plaisir sont créés par des photographies de haute couture qui traduisent  de manière symbolique l'atmosphère des années 70 et 80 jusqu'à la mort tragique du photographe. Il a toujours su casser l'élan du désir par la présence de la violence. Elle reste pour lui  le destin des êtres et de la société.

Jean-Paul Gavard-Perrett

Chris von Wangenheim "Glamour and Danger", The Select Gallery, New-York décembre 2020

 

Les commentaires sont fermés.