gruyeresuisse

07/12/2020

L'empirique et le sensible : Josiane Dias

Dias.pngJosiane Dias, "Art Party", Espace L, Genève, du 9 au 12 décembre 2020.

La photographe brésilienne Josiane Dias vit et travaille entre Genève et New York. Son parcours passe par ces deux villes mais aussi par Tokyo et Tel-Aviv. Diverses cultures influencent son approche photographique. Elle est inspirée par le paysage urbain - mais pas seulement - et ce, à la recherche du détail inaperçu , de l'éphémère, et d'une poétique des espaces et des lieux.

Dias 2.jpgDe telles prises ne sont jamais réductibles à l’apparence. Mais elles ne se limitent pas plus au domaine du l’illusion et du trompe l’œil. Elles ne sont en rien un simple résidu sensible. Mélodieuses parfois plus âpres les formes créent des vagues de lumière. Elles mordent les âmes. Effleurements, silence, origine du tout par le peu. Les propositions plastiques deviennent des voix muettes dans les profondeurs de la lumière là où tout est trace et mélopée.

Dias 3.jpgSurgissent des visions mystérieuses en ce qui tient d’un exercice spirituel mais qui au départ prend racine dans la chair des volumes et des couleurs. Josiane Dias maîtrise, épouse les surfaces en mettant la main dessus par ses inductions poétiques et techniques. Face aux destructions du temps elle impose ses ouvertures où l’errance reste toujours axée vers la présence sourde de l’inépuisable.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.