gruyeresuisse

10/11/2020

Victor Segalen et la recherche du sublime

Segalen.jpgChacun des livres de Segalen est une rencontre : avec les autres, avec le monde,  avec des œuvres et avec lui-même bien qu'il ne cesse de se fuir. Mais pour se retrouver. C'est pourquoi les deux tomes de cette édition sont ordonnés  judicieusement par Christian Doume dans le mouvement des forces qui anime les œuvres et leurs marges au fil du temps.

Segalen 2.jpgL'exotisme s'y taille la part de lion. Mais qu'on ne s'y trompe pas. Il n'a rien ici de superfétatoire ou de platement touristique. D'autant que Segalen a horreur des écrivailleurs qui flattent le lecteur. Ordre et désordre vont ici de paire. Ou plutôt demeure l'ordre du désir contre la répétition, bref le désordre et l'inassouvissement. En ce sens l’un et l’autre nous disent la précarité et l’incertitude. Mais la beauté du monde aussi.

 

Segalen 3.jpgPrédateur de l'éphèmère contre l'effet-mère qu'il dut supporter, Segalen ne cessa d'écrire autant dans l’urgence que dans le recueillement. Le poids de l’existence en ses déplacements sont là pour que l'auteur en reste le complice. En son "apprend-tissage" il est allé au bord inespéré de vies inconnues pour éclairer l'orage par la parole et devant de multiples horizons. C'est aussi pénétrer dans un champ intérieur où se reforment d'autres rêves d'existence contre la solitude dont ses "Odes" restent le témoignage.

J-Paul Gavard-Perret

Victor Segalen, "Oeuvres 1 et 2", Editions de Christian Doumet, Bibliothèque de la Pléiade Gallimard, 2020.Chaque exmplaire 67,50 E. 62, 50 E. avant le 31. 08. 2021. Parution le 12 novembre 2020.

Les commentaires sont fermés.