gruyeresuisse

28/09/2020

Annelies Štrba : crépuscules de la déesse

Straba bon.jpgAnnelies Štrba, Photographies, Galerie Anton Meier, Genève, du 24 septembre au 28 octobre 2020

Anelies Štrba cherche moins une "réalité" tierce qu’un processus de recomposition. En de multiples pans et points de fuite se créent de nouvelles présences afin d’atteindre une sorte d’effacement ou de déperdition de la photographie originale.

Strba.jpgLes architectures créées deviennent aussi utopiques qu'improbables. Et l’artiste métamorphose les illusions de réalité et met à jour cette frontière crépusculaire où naît l’œuvre d’art dans un renouvellement de son langage.

Sublimations et dépassements, les scénarisations proposent des explorations en une poétique visuelle. Surgissent la théâtralité des formes et leur chorégraphie abstraite. Il ne s'agit plus d'identifier un ou des sujets même si certains peuvent apparaître plus précis. Cela reste toutefois secondaire.

Jean-Paul Gavard-Perret

Commentaires

Monsieur Gavard-Perret bonsoir
J'ai fait savoir et fait suivre à vous avec difficulté sembles-il, nom mécontentement, quand votre utilisation d'une de mes images afin d'illustrer un de vos articles. Cette image n'est pas en Creative Commons, cette image issue d'une vidéo est en tous droits réservés, et non seulement vos utilisez cette image sans en avoir le droit, en plus vous ne signalez même pas l'auteur "le crédit" de cette image. Mes vaines tentatives pour obtenir de vous une quelconque réaction sont restées...vaines, et en disent long, de plus cette manière (ou absence de manière(s)) semble être une procédure normale chez vous. En en visitant vos différents sites je vois que vous exigez des autres concernant les droits, ce que vous-même ne respectez pas.
M.S. Photographe

Écrit par : Schweizer Markus | 30/09/2020

Je vous prie de recevoir mes excuses - si vous les acceptez - à la fois pour mon retard et pource que vous jugez mes inconséquences. N'agissant que de manière bénévole et sans aucun but lucratif pour illustrer la cause de l'art et de la poésie je ne pensais pas effectuer de transgression trouvant les images sur internet.
Reprécisez-moi les images et je mettrai bienb sûr les crédits.

Écrit par : jean-paul gavard-perret | 30/09/2020

Monsieur Gavard-Perret Jean-Paul bonjour.
Merci de ce retour. je reçois bien volontiers vos excuses que j’accepte donc. L'image en question est celle de votre article du 03/07/2020 concernant La Robert Walser-Sculpture de Thomas Hirschhorn à Bienne, image illustrant l'enceinte, (l'autre étant de Enrique Munôz Garcia). Désolé de l'endroit où se commente cette situation.
Cordialement M. Schweizer

Écrit par : Schweizer Markus | 01/10/2020

Voilà qui est corrigé. Cordialement. jpgp.

Écrit par : jean-paul gavard-perret | 01/10/2020

Les commentaires sont fermés.