gruyeresuisse

24/09/2020

Matthieu Barbezat et Camille Villetard : Le Miracle des loups

Barbezat.jpgBarbezat – Villetard, "Longs temps", EAC(Les Halles), Porrentruy, du 27 septembre au 22 novembre 2020

Camille Villetard et Matthieu Barbezat travaillent ensemble depuis 2014 et paragent leur temps eentre Neuchâtel et Paris. Le couple franco-suisse s’intéresse à la notion d’espace et à l’exploration des matériaux en le fondant sur les formes du minimalisme ou extraites de la nature. A partir de là il crée des expériences immersives  pour décadrer le regard de ce qui lui paraît familier. Cette exposition in situ devient un parcours en trois moments. S'y découvrent deux sculptures (« Soleil des Loups ») presque non identifiables en acier. Elles sont aussi massives qu' instables, imposantes et pourtant chargées d'énigmes. Cette dualité crée un espace comme entre chien et loup où tout semble possible d'apercevoir :  même une sorte de meutequi jaillirait de nos propres tréfonds.

 

Barbezat.pngAutour de ces sculptures une lumière bleutée crépitante suggère un univers en mutation où quelque chose se fomente. Auparavant les visiteurs franchissent une peuplade d’arches ouvertes sur la rue en un jeu entre le vide et le plein et qui annoncent la meute potentielle du "Soleil des Loups".

 

Barbezat 2.pngLes artistes prouvent  que l’architecture peut devenir sculpture et que cette dernière crée un  mouvement au moment où dans un troisième temps l’intensité augmente tandis que la visibilité diminue. Une lumière puissance baigne un espace vide, bleuté, dématérialisé. un son circule, une présence se déplace en suivant une trajectoire particulière, de l’un à l’autre des haut-parleurs qui enveloppent le volume. C'est comme si un animal errait dans un espace fermé où tout est propre à créer une ambiance étrange là où les lignes s'effacent.

 

Jean-Paul Gavard-Perret

,

Les commentaires sont fermés.