gruyeresuisse

05/09/2020

Alessandro Mercuri et sa bande

Mercuri 3.png"Holyhood Exposition", Locus Solus, Prilly - Lausanne, à partir du 12 septembre 2020.

Catherine Monney organise unr exposition qui réunit les 17 artistes de La Galerie Locus Solus autour du dernier livre d'Alessandro Mercuri : Holyhood, (art&fiction, 2019). Caroline Bachmann, Josse Bailly, Alexandre Bianchini, Grégoire Bolay, Jean Crotti, Noémie Doge, Agnès Ferla, Élise Gagnebin-de Bons, Aloïs Godinat, Fabrice Gygi, Jérôme Hentsch, Alain Huck, Robert Ireland, Jean-Luc Manz, David Monnet, Virginie Otth, Stéphane Zaech ont lu le livre de leur paire pour ensuite évoquer en autant d’arrêts sur images tirés de la mémoire ou de l’inconscient de chacun - ce que leur inspire la cité californienne revue et corrigée par le créateur iconoclaste.

Mercury 2.pngTous les artistes sont absolument aptes à un tel travail car leur imaginaire est en rapport autant avec la Cité des Anges qu'avec les propositions de Mercury. Comme lui ils sont spécialiste des détournements en tout genre, manipulateur d’archives ou d’images. Dès lors quand la colline du Bois du houx, Hollywood, devient Holyhood, la Cité du sacré tout reste possible. Après Mercuri les artistes traduisent à leur manière les souffles de fantômes et de leurres au moment où surgissent les ruines d’une antique cité égyptienne - vérité, mirage ou simple décor de film...

Mercury.pngA partir de la superproduction post-warburgienne que développe Mercuri, s'incarnent de nouvelles projections, suicides et renaissances. Preuve que l'art dans une telle galerie est mis en de bonnes mains au milieux de mictions, de plis, de violations des images officielles. Le tout pour entrer au besoin dans une romance apocalyptique hors des chemins battus.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.