gruyeresuisse

31/07/2020

Tristan Félix : Coin-coin

Bufa Bon.pngVoyons par nos oreilles pour répondre à nos questions. C’est un enclos en stéréo où nous venons voir l’actrice jetée en scène, par elle-même, de force, par arrachement à soi. Toujours comme une étrangère, une exilée tombée de son vrai lieu.

Nous allons voir ce court-métrage pour prendre peur ou feu avec elle, revivre l'entrée dans l' incompréhensible de la comédie ou du drame plus mimé qu'énoncé. Les mots respirent par un autre conduit afin de mordre. L’actrice parle par les oreilles, ce sont aussi ses yeux qui descendent sur nous.

Bufo.jpgDans ses animaux le corps s'écartèle, se multiplie en facettes : il souffle de l’espace à nouveau. Là où l'homme kavulafemme ne songea qu'à la manger en se neuro-collectant à ses sentiments par stransferts physiologiques. De lui rien se sera dit - il a déjà disparu.

Le rire est toujours en profondeur . Mais il se "monstre" pour souligner combien quelqu’un a voulu faire quelque chose qu'elle n'attendait pas à la femme - à la fois bien réelle mais aussi métaphore d'autres violences). Ce qu'elle espérait il le retourna à bout portant. "Animaux, animaux, combien de fois j ‘ai traversé ma mort sans parler" pense-t-elle. Mais elle ne se courbe plus d'eux en deux. Même si elle tombe encore, aveugle,  près d'un lac avant qu'une cane blanche lui permette de nager.

Bufo 2.jpgElle s'éloigne revenant de ce qu'elle était devenue. Elle n'est plus ce que des fantassins ont décidé pour elle. Leur peste porcine n'est plus placée dans le verre ou nagent leurs dents sur la table de nuit. Elle sait enfin d’avoir été aucune de ceux qui l'avait appelée ni de ceux au fond duquel elle était parvenue. Elle n'arrive même plus à se souvenir de ce qu'elle ne savait plus . Elle n'a plus peur de rien. Même de ce qu'elle aurait pu devenir si elle était restée - abrégée, abîmée, abstraite, accaparée.

Jean-Paul Gavard-Perret

Tristan Felix et nicAmy, "Umbellifera bufa bufa", https://vimeo.com/240475729

Écrire un commentaire