gruyeresuisse

26/06/2020

Pierre Andreani en pointillés

Andreani.jpgIl suffit de quelque lignes (en pointillés) à Pierre Andreani pour se tirer et portrait et bilan. Le tout dans une complexité inhérente à tout homme. Refusant tout laïus l'auteur va à l'essentiel. Cet exercice de brièveté peut être pris pour une précaution oratoire. Mais c'est bien plutôt un exercice de synthèse. L'homme y devient parfois sinon un porc du moins un animal peu épique.

Andreani 2.jpgSes équipées mentales ou amoureuses se sont révélées parfois du purs fiascos. Pour autant malgrè une certaine aigreur pas de quoi en faire un fromage car après tout au possible nul n'est tenu - pas plus les hommes que les femmes. Neige ou pas il arrive que chacun se prenne un sapin en pleine poire et que les lunettes (de ski ou d'aisance) servent à moins voir. "C'est voir mieux" disait Beckett. Il n'avait peut être pas tord, car après l'embolie l'embellie peu renaître. Il suffit pour cela d'en changer...

Jean-Paul Gavard-Perret

Pierre Andreani, "Embolie ou la résurrection", Editions Furtives, Besançon, 2020.

Les commentaires sont fermés.