gruyeresuisse

27/05/2020

Les lapins égarés de Dante

Dante.jpgDante Alighieri, "La Divine Comédie - Le Purgatoire", Traduction nouvelle de Michel Orcel, La Dogana, Genève, 2020, 42 CHF / 35 € , 464 p.

La Dogana présente le second volet de l’œuvre majeure de Dante Alighieri "La Divine Comédie". "Le Purgatoire" relate les efforts du pèlerin pour gravir les degrés de la montagne qui mène aux portes du Paradis. Pour certains, après les horreurs de l'enfer tel que le poète les décrit, ce lieu de transition devient l'espace du cantique d'une telle trilogie le plus proche de nous et de nos interrogations actuelles.   Dante y exalte le "pas" de l’homme . Celui-ci s’efforce de s’amender de ses péchés en 33 étapes qui le mènent vers les retrouvailles avec Béatrice.

Dante 2.pngLe chant reste l’occasion de rencontres extraordinairement émouvantes entre Dante et quelques-uns de ses amis morts. Des dialogues s'instaurent entre le monde des vivants et des disparus dans un entretien qui donne l'impression de n'avoir jamais été interrompu. Et La traduction de Michel Orcel est parfaite par son effort de simplicité et de transparence, "celle-ci est eau de roche" écrit Thierry Laget qui salue cet effort là où le balancement, le rythme, l’ondoiement du texte original se retrouve dans la version française.

Dante 3.pngLes lapins égarés dans des phosphorescences du passé remontent peu à peu la pente du toboggan où ils étaient descendus. Pouvant enfin tenir des conversations relatives à leur ambiguïté, ils relèvent la tête et nous emporte en des hymnes aussi coruscants que mélodieux.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.