gruyeresuisse

15/05/2020

Gian Marco Castelberg : portraits

Casterlberg 3.png

Le zurichois Gian Marco Castelberg donne aux visages connus ou inconnus une grâce.  La notoriété ne devient qu'un monde dans un monde où la puissance du nom est remplacée par la force des images. Au lieu de dresser des couronnes de laurier sur les têtes, l'artiste les métamorphose en un éloge disctret en soulignant ce qu'ils font juste par la beauté de leurs portraits.

 

Castelber.png

 

Gian Marco Castelberg poursuit sa quête d’une lumière secrète en réalisant des prises qui semblent saisies au coin d’une table mais qui deviennent comme un bruit de pluie le matin. Surgissent des sursauts de mémoire entre le fortuit et l’essentiel. Le monde de la création s’y brasse à travers les indices des clichés.  Ils deviennent des métamorphoses plus que de simples coups de chapeau

 

 

Castelberg2.pngAvec le photographe il n'est pas jusqu'aux chevaliers à la « triste figure » a devenir joviaux. Et même les coupeurs de têtes pourraient sembler agréables. Quant aux femmes elles sont ici plus belles que jamais. Le portrait devient la parfaite reponse en négatif au faux-semblant par un regard capable de donner à toutes et tous une qualité d'émotion là où par effet de choix d'angles et de lumière l’inconscient affleure. Ce qui ne veut pas dire que soit offert d'emblée sa signification

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.