gruyeresuisse

14/03/2020

Jean-René Moeschler : les chemins du sensible

Moueschler 2.pngJean-René Moeschler, "Peinture", Musée Jurassien des Arts de Moutier, du 15 mars au 17 mai 2020.

Jean-René Moeschler crée des labyrinthes picturaux en jouant de l'aérien et du solide, du fluide et du rigide. Le mouvement règne dans un univers stylisé. Il canalise le flux des émotions sans se fixer par avance d'objectif. Pour autant ne compte pas que le chemin mais le résultat.

Moeschler 3.jpgLes toiles palpitent, bougent, vivent entre le sensible, l’insaisissable. Les impressions affleurent dans de multiples variations sur un même thème qui donnent toute leur force dans les grands formats de l'artiste jurassien.

moeschler.jpgL'oeuvre rappellent autant des signes à la Klee, des découpes à la Matisse mais elle lorgne tout autant vers l’abstraction lyrique américaine. Le visible possède soudain une éloquence là où les apparences trompent. Existent énergie et force atmosphérique au sein de végétations étranges. L' organique se rythme entre linéaments et évanescences. Moeschler ne cesse d'interroger le langage de la peinture, il avance sur des chemins ignorés de lui-même pour atteindre et faire jaillir de l'inconnu.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.