gruyeresuisse

13/03/2020

Maurizio Cattelan, Pierpaolo Ferrari et Martin Parr : Splash

Splash.jpgChez Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari comme pour Martin Parr, l’imaginaire renvoie la réalité à une fin de non-recevoir en un basculement dans « l’irréel » qui contredit la pression et la nécessité sous lequel le monde ploie. Tout induit à un laisser-aller, un certain farniente et une manière de retourner la lourdeur du réel comme un gant.

 

Splas 2.pngC'est pourquoi après le succès du magazine ToiletMartin PaperParr, sous le même titre, est publiée une monographie de la collaboration entre le photographe britannique et le magazine créé par les deux italiens qui tranforment dégats et agissements en oeuvre d'art. Des signes incohérents acquièrent une esthétisation et une propriété réversible des extensions infinies qu'un tel art de la fugue propose.

Splas 3.jpgLes 120 images tirées des archives respectives des trois iconclastes dégagent des processus acquis. Nous sommes loin des figurations de type développement personnels. Ici faire de la vie une oeuvre d'art passe par l'accident, l'erreur et une forme de dépossession des plus jouissives.

Jean-Paul Gavard-Perret

Marizio Cattelan & Pierpaolo Ferrari , ToiletMartin PaperParr, Damiani Edittore, Milano, 2020.

Les commentaires sont fermés.