gruyeresuisse

02/03/2020

Claire Guanella : le regard de l'aube

Guanella.jpgClaire Guanella, galerie Hostetter, Fribourg, du 6 mars au 4 avril 2020.

 

Dans ses travaux de préparation - voir, contempler, remarquer, photographier dans sa tête - Claire Guanella entame son processus créatif avant de les réaliser dans ses différents ateliers : deux en ville, un en France voisine. 

 

 

Guanella 3.pngMais - et tout autant -  dans son lit pendant ses insomnies, entre rêves, cauchemars et éveil, elle cherche déjà des thèmes, échafaude ses projets, en cherche couleurs, formes et angles. Au besoin elle décompose des images de ses travaux réalisés et de nouvelles possibilités apparaissent. Jour venu elle peint et imagine. Et ce afin que "L'usage du monde" cher à Nicolas Bouvier prenne un nouveau sens à travers ce qu'elle transforme.

Guanella 2.pngL'apparent se dissout en un chant plastique qui s'adresse au visible : la peinture résonne dans son espace et s'y établit comme un "objet" concret, tangible même si elle reste pourtant et théoriquement plus indicible  que le réel. Le tout en des chemins sapientiaux et sensoriels qui allaitent les translations dans des opérations où la force apparemment superficielle de la peinture appelle la projection du songe pour des vision désobstruées et afin de créer un regard de l'aube.

Jean-Paul Gavard-Perret

Les commentaires sont fermés.